dimanche 14 juillet 2024

Un rêve

 

Babar avait un rêve : faire de la trottinette. Il pratiquait déjà le parachutisme. Mais il lui était impossible de tenir sur une trottinette qui pliait sous son poids. Un jour un milliardaire a lu un article sur ce sujet. Il a offert à Babar une trottinette en titane ( elle valait une fortune). Babar était ravi, mais au bout d'une demi-heure il était lassé. Je ne sais pas ce que vous en pensez mais moi je pense que Babar est trop gâté.
Voilà tout.

samedi 13 juillet 2024

La phrase romanesque

Je remarque que mon corps est constitué d'éléments très solidaires et cela fait plaisir.

(Balthazar Forcalquier)



vendredi 12 juillet 2024

L'aphorisme de la semaine

 Ce que je fais de mieux c'est boire ... Non c'est dormir ... Non c'est rêver.

(Balthazar Forcalquier)

jeudi 11 juillet 2024

J'ai de la chance j'habite à Thouars

 

A Thouars en contrebas du château des grilles ont été posées et des affiches suspendues. Mais les affiches n'affichent rien, elles sont blanches. C'est pour dire que : "peut-être mais on ne sait pas quand un truc est potentiellement possible." Ou bien c'est pour laisser aux gens une manière d'annoncer le prochain apéro entre voisins, ou écrire un mot d'amour ... Tout est ouvert, c'est beau.

Les chanceux habitent à Thouars  !

Le roi n'est pas notre cousin. 

mercredi 10 juillet 2024

Pas mieux

(Photo Andrexpes ) 

 Le greffage de doigts c'est le système idéal pour se gratter la tête. Et en plus quand on a peur les index se dressent et font des doigts d'honneur, on a la trouille mais cela ne se voit pas, on contraire on montre qu'on est rebelle.

Voilà tout.

mardi 9 juillet 2024

Toutou bicloune

 


Mon chien adore les vélos. Je pense qu'avant d'être chien il a été coureur cycliste. D'ailleurs je l'ai vu plusieurs fois voler du sucre sur la table, juste pour se doper j'en suis sûr. Un jour je lui ai rasé les jambes (comme on fait aux coureurs du peloton) il m'a fait la fête.

lundi 8 juillet 2024

ça bouffe la tête

(photo Andrexpes)

Plus je mangeais cette pomme plus j'étais bête. C'est alors que j'ai compris : ce fruit était interdit. Le paradis m'était désormais inaccessible. Alors j'ai pris mon vélo, mais il était crevé. Je suis arrivé chez moi, mais j'avais perdu mes clefs. J'ai allumé la lumière, mais les plombs avaient sauté. J'ai trouvé un mot sur la table : mon épouse me disait que j'étais trop niais et qu'elle était partie avec mon voisin ... Enfin une bonne nouvelle ! J'étais libre.
Voilà tout.

 

dimanche 7 juillet 2024

Vivre libre


C'était par 35°57 NORD 15°16 OUEST ... environ. Nous avions bu. Mais nous étions conscients.  Nous décidâmes que le jeudi nous irions nus et le lundi nous avancerions à tâtons dans les brumes en écoutant Bach.  Le mardi restait libre. Et le mercredi aussi. Mais le vendredi nous allions embrasser vivement ceux que nous croiserions. Pour nous la semaine s'achevait là. Point barre !

Voilà tout.
 

samedi 6 juillet 2024

vendredi 5 juillet 2024

L'aphorisme de la semaine

L'aphorisme de la semaine

 Un couturier, pour séduire une femme ... il l'habille !

(Balthazar Forcalquier).