Les archives de ce blog sont à voir sur "Sapristi Balthazar over-blog.com"

dimanche 1 mai 2016

MENTEUR I

I







J'ai testé la Vérité. Oui. Je l'ai éprouvée. J'ai tapé dessus. Je l'ai escortée. J'en ai fait mon amie perfide. Je veux dire que j'ai su ensuite que la vérité mentait. Mais ceci est un longue histoire ponctuée de joies éperdues et de mornes tristesses, de mélancolies fades.

La solitude voici le mot souverain.

La solitude absolue : nom souverain et adjectif royal.

Mais avant cela je fus disciple de la vérité. Les hommes m'ont regardé surpris et m'ont battu. Pourtant je leur disais ce qui ne peut être masqué. L'un était laid. L'autre puait. Et puis il y avait les fourbes, les hypocrites, les Tartufe, les menteurs, les imposteurs, les mystificateurs. 




Il y a tant de noms pour dire.

Alors j'ai songé à Arthur
« Jadis, si je me souviens bien, ma vie était un festin où s'ouvraient tous les cœurs, où tous les vins coulaient. Un soir, j'ai assis la Beauté sur mes genoux. -Et je l'ai trouvée amère. -Et je l'ai injuriée. Je me suis armé contre la justice. Je me suis enfui. Ô sorcières, ô misère, ô haine, c'est à vous que mon trésor a été confié! Je parvins à faire s'évanouir dans mon esprit toute l'espérance humaine. Sur toute joie pour l'étrangler j'ai fait le bond sourd de la bête féroce. » 

En écrivant cela, Rimbaud, dans son pigeonnier hurlait comme un fou.



Sa Beauté à lui était ma Vérité à moi.

Mieux, la Vérité était Jésus (puisque c'est ainsi qu'Il se nomme).

La vérité est insupportable à celui qui vit. Celui qui lui a fait allégeance, son féal est voué à la torture. Alors j'ai avancé, à peine vêtu d'un pagne dans les traces du mensonge. Alors ma vie a commencé « pour de vrai » comme disent les enfants.


Ici, je commence le récit de cette folle aventure rugueuse est pleine de faux semblants. Rien n'est vrai dès lors. Ne soyez pas surpris ni chagriné. Tout ceci n'est que poursuite du vent. Celui qui connaît les odeurs de cuisine saura. Dans la tambouille qui nourrit son homme l'essentiel n'est que de l'eau.

Nul besoin de compatir amies, amis.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire