Les archives de ce blog sont à voir sur "Sapristi Balthazar over-blog.com"

lundi 30 juillet 2018

La tête en bas

Dessin Louie Travis

Spécialiste des chauves-souris, le professeur Cohen découvrit un jour mélancolique pourquoi ces animaux ( les seuls de la création) dorment la tête en bas (avec les cachalots). Mais il ne savait rien des cachalots, sa démonstration ne peut donc s'étendre à eux.

Une nuit donc, alors qu'il écoutait Léonard Cohen ( un homonyme) , que sa femme l'avait quitté et que ses enfants crachaient sur ses pas, alors qu'il se trouvait laid et sans substance réelle et que son seul ami ne répondait pas au téléphone, alors ... il se suspendit par les pieds.



Il sentit alors son immense tristesse s'écouler comme s'il partait pour la Patagonie ; la Patagonie ou les mers du sud. Comme un linge qui s'égoutte, son accablement s'échappait avec un bruit très doux. Il était chaque seconde plus apaisé. Au réveil il était léger, léger, léger. 
Il avait envie de voler ce mammifère !
Il écrivit un livre sur cette magnifique expérience. Il devint très riche. Mais avant tout il fut heureux.
Les psychanalystes, les curés, les gourous furent bientôt très seuls. Ils se pendirent par millions,  ils se pendirent par le cou. Il n'avait pas lu Cohen.
Voilà c'est tout.

samedi 28 juillet 2018

La phrase romanesque

 Les femmes sont plus réfléchies que les hommes parce qu'elles se regardent plus souvent dans les miroirs.
(Jean-François Mathé)




mercredi 25 juillet 2018

dimanche 22 juillet 2018

Les petits livres en Avignon

Avec une aide précieuse et complice, les petits livres libres font leur entrée au festival d'Avignon. Modestement certes, mais quand même.
Un(e) critique du Masque et la Plume ( https://www.franceinter.fr/emissions/le-masque-et-la-plume ) peut tomber dessus et en causer dans le poste ... On ne sait jamais.
On s'en fout de toute façon, l'essentiel est de partir en conquête.

Le livre- libre, toute la collection ici  ( les textes, le mode de pliage ) :
http://livres-libres.blogspot.com/


samedi 21 juillet 2018



C'est au tonnelier-poète Pierre Boujut (1913-1992) que je dois de connaître la devise des tonneliers charentais : "Ici, les patrons sont les patrons, mais les ouvriers sont les maîtres."

(Jean-François Mathé)





mercredi 18 juillet 2018

Dr Bouchenfleur ( dessin Louie Travis)

Le docteur Bouchenfleur, à la suite d'une longue étude et de multiples expériences in vitro, publia un article dans la revue "Science Futur". Voilà qui fit grand bruit dans le landerneau et même bien au-delà.  Il estimait, pour faire court, que l'oeil d'humain était souverain pour la virilité des rhinocéros. On chassa donc hardiment l'humain. On le laissait parfois vivant mais aveugle. Dans sa grotte il ne retrouvait pas la sortie. Ceci émut beaucoup quelques rhinos-bios-sauveurs-de-planète et tout le toutim.
Des campagnes de presse fustigèrent cette cruelle pratique. L'humain devint rare au point qu'il fallut en garder quelques exemplaires dans les zoos, à côté des  phacochères, car ils étaient assez sales de nature.
Un jour l'on s'aperçut que le Dr Bouchenfleur avait triché et il fut prouvé que l'oeil humain n'avait pas plus de vertu qu'un pet de punaise des bois. L'humain ne fut plus chassé. Le temps passa. Les troupeaux se reconstituèrent. Et un jour un humain fit une découverte : la corne de rhinocéros avait des vertus : elle donnait à l'homme une puissance sexuelle considérable. Que croyez-vous qu'il arriva ?

Voilà c'est tout !

lundi 16 juillet 2018

Un signe céleste

Le "A" de Anarchie dans le ciel ! On a beau dire à l'heure de l'apéro,
ça fait du bien.

samedi 14 juillet 2018

La phrase romanesque



Un des domaines peu connus de la recherche en littérature est celui de la recherche du point final dans une phrase de Proust.

( Jean-François Mathé)


C'est vrai, et dans ce sillage, la phrase la plus courte de Marcel Proust est dans "Le côté de Guermantes"(2). Chapitre 1 : " j'étais déjà seul." 
N'est-ce pas vertigineux ? (Balthazar). 


vendredi 13 juillet 2018

dimanche 8 juillet 2018

Plus de canon à Thouars !


Le monument au mort de Thouars consacré à la guerre de 1870. 

Le soldat n'a plus de canon ! Plus de canon à Thouars, ville où l'on aime pourtant bien lever le coude ! c'est un comble. Il est urgent que la municipalité répare cet outrage.


Ce monument a une petite histoire. On raconte que les Allemands, pendant la dernière guerre, étant à la recherche de métaux avaient envisagé de fondre le bronze de cette sculpture. Un édile de l'époque aurait plaidé la cause de  cette statue auprès de l'autorité teutonne avec cet argument : " regardez le soldat tire vers l'ouest, vers les Anglais!" L'Allemand approuva et s'en alla fondre ailleurs.

samedi 7 juillet 2018

La phrase romanesque

- Il aime tant qu'on parle de lui, qu'il a interdit qu'après sa mort on fasse une minute de silence.
(Jean-François Mathé)

vendredi 6 juillet 2018

L'aphorisme de la semaine



- La vérité n'apparaît souvent toute nue qu'après un lent strip-tease.


(Jean-Francois MATHE)