Les archives de ce blog sont à voir sur "Sapristi Balthazar over-blog.com"

lundi 30 décembre 2019

si j'étais ... (2)

Si j'étais un don juan  super lover j'aimerais m'appeler estrambord 
ou bien anacréontique,
ou par goût de l'autodérision : roquentin,
ou ingambe,
mais, sapristi,  sûrement pas agélaste !

dimanche 29 décembre 2019

Si j'étais ... (1)

Si j'étais ... Extraterrestre j'aimerais, de mon petit nom, m'appeler
ZGODFN£APIÖIH///%LKJZLKFE6564644654654654+654F%MLKLHPHZEF+987+954+654FE?J9387T7£?£PPOUVOTPUOÖ654646546+984DAPPK6+9844/.^^
Et vous ?



samedi 28 décembre 2019

La phrase romanesque


Vous n'avez pas le temps de lire ? La phrase romanesque est là pour vous aider, elle est vite lue et votre imagination fait le reste tout au long de la semaine.


"Mais c'est terrible ... Moi je ne savais pas qu'on tuait les animaux vivants !"
(Naelle)


mardi 24 décembre 2019

Comment ?


Dessin Louie Travis

La nature m'a trahi,  et ce n'est pas une cravate de notaire qui me rend beau, elle ne rassure pas les filles. Comme tu vois j'ai une verrue sous l'oeil droit. 
Je serai un bon père ... 
Comment ? cela ne suffit pas ? Nous aurons une maison en banlieue ... et une carte "fidélité à super U". 
Comment ? cela ne suffit pas ?
Pour te plaire je veux bien être syndiqué. 
Comment ? cela ne suffit pas ?
Quoi ? 
Quoi ? Quoi ? 
Sourire ? 
Quoi ? 
Quoi ? 
Voilà c'est tout

dimanche 22 décembre 2019

J'ai oublié que j'avais de la mémoire




Dessin : Louie Travis

Ah oui ... Oui, qu'est-ce que je voulais dire ... Ah oui, je crois me souvenir, mais je ne suis pas sûr ... suis-je notaire ? Ou cheminot ? Suis-je une fille ? 
Ah ! Sapristi ! je ne sais plus ! La mémoire me joue des tours et je ne sais pas comment elle fait cette magicienne. Il y a un truc, mais lequel ?
Je suis heureux quand même.
Je me demande : que faut-il pour laisser un souvenir ?

Voilà c'est tout ...


samedi 21 décembre 2019

La phrase romanesque


Vous n'avez pas le temps de lire ? La phrase romanesque est là pour vous aider, elle est vite lue et votre imagination fait le reste tout au long de la semaine.

Les impedimenta retardent-ils le subrécargue ?

(Balthazar Forcalquier)


vendredi 20 décembre 2019

L'aphorisme de la semaine

 _Hé  t'as pas répondu !
_ A quoi ?
_ Justement c'est ça la question ...
(Balthazar Forcalquier)

mardi 17 décembre 2019

lundi 16 décembre 2019

Y en a pour tout faire





Demain manif à Thouars : encore un motif d'y aller !

Le gouvernement dit "faites  nous confiance". Moi je veux bien mais c'est de plus en plus dur. Jean-Paul Delevoye qui veille à la réforme des retraites avait "oublié" de déclarer dix mandats !!! Pas un ou deux : dix !!! Ce qui ne l'empêchait pas de prêcher l'absolue transparence envers l'opinion.
Dans le doute allons manifester demain matin : 11 h devant le théâtre de Thouars. On ne sait pas ... des fois qu'il y ait des embrouilles dans les réformes.
J'apprends qu'il veut démissionner, pourquoi lui faire confiance ?

Un chouette cadeau à faire


416 pages pour flâner dans un Paris riche d'idées, de vent libertaire, de passion de liberté, voilà ce que propose ce livre important. On y arpente les arrondissements parisiens en croisant ici Nestor Makhno anarchiste Ukrainien trahit par le communiste Trotsky, Li Shizeng et Wu Zhihui anarchistes chinois qui publièrent sans cesse 

Louise Michel bien sûr, Jean Baptiste Clément , Bakounine, etc. 
Et Brassens naturellement.

On lit aussi l'émouvant et terrible texte de Benoist Rey qui évoque le massacre des Algériens sur le pont Saint Michel.


De beaux dessins, des textes courts, sans pédantisme ni désir de démontrer. Une promenade précieuse !
35 € aux éditions libertaires, 416 pages pour saluer quelques camarades et en découvrir cent autres.


samedi 14 décembre 2019

La phrase romanesque

Vous n'avez pas le temps de lire ? La phrase romanesque est là pour vous aider, elle est vite lue et votre imagination fait le reste tout au long de la semaine.

Je suis en voie d'extinction, et vous ?
(Balthazar Forcalquier)


vendredi 13 décembre 2019

mercredi 11 décembre 2019

La tête ailleurs



Photo : René Maltête

Marcel le vitrier perdit la tête quand il connut Martine. Fou amoureux ! Il sifflait du soir au matin cette chanson de Ferrat (à l'époque les vitriers et les peintres sifflaient encore, c'était jadis). 

 Il mettait des miroirs dans les aquariums et des vitres dans les cabines d'essayage. Il fut renvoyé. Martine le quitta. Il devint fou. On lui proposa une autre tête. Il accepta. Mais elle appartenait à un tueur ( il y avait eu une erreur d'étiquetage). Il tua donc. On le condamna à avoir la tête tranchée. Il n'est pas agréable de perdre la tête deux fois dans sa vie !
Voilà c'est tout!


mardi 10 décembre 2019

Et ce n'est pas du cinéma !


Hier  nous étions un peu plus de 200 à battre le pavé à Thouars. Le défilé est passé devant le cinéma qui affichait avec pertinence l'avenir proposé par les nantis :  la (joyeuse) retraite sera misérable !
  • Reprise de la manif demain jeudi toujours 11 h toujours place Flandres Dunkerque

lundi 9 décembre 2019

Gare aux soupirs

Dessin Topor

L'ennemi tu lui souffles dessus et comme une bougie il s'éteint. Il s'évapore dans une petite fumée âcre. La guerre dans ce monde n'était que vent, soupir, éternuement, bouffée, aquilon, vimaire, et toutes ces tourmentes dont il fallait se protéger sous peine de disparition. 
On avait vu des enfants s'effacer sur la plage autour d'un château de sable.
On allait à ses affaires dans des caisses spécialement conçues.
Même les soupirs étaient redoutés !
Quel monde c'était !
Voilà c'est tout !


dimanche 8 décembre 2019

Ami et (ou) jumeau

Dessin Louie Travis

L'amitié c'est un truc qui se moque de tout, "parce que c'était lui ou elle parce que c'était moi". Parce que rien du tout. Ou alors parce que ailleurs dans un autre monde, une autre vie on a vécu des trucs incroyables et oubliés.  Et que d'instinct on retrouve sans savoir qu'il y avait quelque chose à trouver. En réalité il s'agit de résonances. Enfin ... peut-être. 

C'est comme le jumeau ou la jumelle. Nous en avons un, ailleurs dans le monde. Mon jumeau est sénégalais, il habite Saint-Louis. Il vaque en boubou. Il est beau. Je le sais et puis c'est tout.

samedi 7 décembre 2019

La phrase romanesque

Vous n'avez pas le temps de lire ? La phrase romanesque est là pour vous aider, elle est vite lue et votre imagination fait le reste tout au long de la semaine.


Je me demande ce qu'il se passait quand les rois fainéants étaient en grève ?
(Balthazar Forcalquier)


vendredi 6 décembre 2019

L'aphorisme de la semaine

Est-ce que les poissons ont soif ? Sont-ils jamais ivres ? Quelle est leur drogue ? L'air ?
(Balthazar Forcalquier)

mercredi 4 décembre 2019

Un cadeau ? L'Enragé !

Que mettre de chouette au pied du sapin ? Cruelle question qui revient chaque année. Heureusement Balthazar est là pour vous aider. Offrez L'Enragé .

19€90 aux éditions hoëbeke

Une merveillle ! Ce livre regroupe les douze et seuls numéros de ce journal rare paru entre deux barricades en 1968. "L'Enragé" allume toutes les mèches, ne respecte aucune règle de bienséance. Un délice d'impertinence !


On y croise beaucoup Siné 


Ce journal d'essence anarchiste ( carburant du cocktail Molotov) tape sur de Gaulle 

Sous la plume de Cabu (parmi bien d'autres).

"L'Enragé" cogne aussi sur les cocos et la CGT


Interdit, poursuivi, vilipendé "L'Enragé" exprime une folle liberté et la liberté n'est pas du sucre d'orge.




mardi 3 décembre 2019

En chemin

Regardez bien : on ne doit jamais poser un saz au sol et celui-ci est sur un petit coussin





J'aime le saz ( en vrai le baglama). Un instrument kurde.
Je sais pourquoi, mais il m'est interdit de le dire. 
Je suis allé à Constantinople en chercher un. 
Mais il est rétif ce saz libre. 
Et moi aussi. 
Mais il m'a fallu du temps pour l'admettre. 
Le saz et moi avons plein de choses en tête mais les débusquer n'est pas sans conséquence. Il m'est interdit de le dire et, à lui, aussi. 
Depuis, nous nous observons.
Voilà Tout.



lundi 2 décembre 2019

Il est si difficile de mentir

Geirges de La Tour


Dire la bonne aventure est une belle mission à condition que l'aventure soit bonne. Or toutes les mains qu'on lui tendaient n'avait que de tristes pliures sillonnées de chagrins ou de meurtres. Alors elle inventait des amours soudaines, des noces, des baptêmes, des conquêtes, des joies de condottiere, des repas sans fin. Le mensonge la nourrissait, mais elle avait honte. Les diseuses de bonne aventure peuvent elles mentir ? Elle alla en consulter une qui, en examinant sa main triste sillonnée de chagrins lui répondit " oui, on peut mentir".
Voilà tout.

dimanche 1 décembre 2019

L'argent est sale !


La preuve : la balayette est réservée à la caisse dans ce magasin exemplaire du Thouarsais.
A la fin de la journée les billets filent à la poubelle ... enfin j'imagine.