Les archives de ce blog sont à voir sur "Sapristi Balthazar over-blog.com"

mercredi 17 juillet 2019

Les poètes sont souvent seuls

Dessin de Louie Travis
La preuve ! Lucien Bistrac  était poète et comme tous les poètes une fleur avait poussé sur son crâne chauve. Et pour la nourrir il fallait bien y mettre régulièrement du fumier. Allez séduire avec ça !

Voilà c'est tout !

mardi 16 juillet 2019

Trop de dinosaure, à la fin, on s'en dégoûte

Dessin de Louie Travis


Pour son anniversaire monsieur Chien eut un os, un os prestigieux, un os de dinosaure que son père alla voler au muséum. L'affaire fit grand bruit à l'époque. L'ingentia prima qui vivait à la fin du Trias, il y a un peu plus de 200 millions d'années ( l'un des plus vieux dinosaure connu ) devint boiteux du jour au lendemain et fut la risée du public. Le conservateur du musée fut contraint de démissionner.
Monsieur chien mit neuf ans avant de voir le bout de ce foutu os gigantesque. Par un détour facétieux, monsieur Chien ce même jour alors qu'il venait d'avaler sa dernière bouchée de dinosaure sauva un enfant de la noyade lors de sa balade quotidienne sur la plage. L'enfant était celui du conservateur reconverti depuis dans le négoce de viande. Monsieur Chien reçut donc chaque jour, en gage de gratitude, une entrecôte de 5 kg, os compris. Mais il délaissa l'os à la grande surprise du boucher.

Voilà c'est tout

dimanche 14 juillet 2019

Merveilles de cadences et de basculements

Sur la scène d'Atout Arts, place Saint-Médard, dans la fraîcheur d'un récent soir d'été Takis  a joué du bouzouki cette longue et douce mandoline grecque. Il était accompagné d'un guitariste parfait, scandant sans faille les rythmes complexes. Ce fut l'une de ces soirées savoureuses et douces comme Thouars sait parfois en offrir gratuitement à un public peu fortuné qui a rarement l'occasion d'aller au spectacle. La musique des îles  helléniques est une merveille de cadences et de basculements entre la rugosité des peuples orgueilleux et la douceur d'une terre divine. Des musiques de voyou (celles du Rébétiko) qu'on jouait jadis dans des tavernes interlopes, des mélodies gracieuses de Mikis Théodorakis, et des danses qu'on pratique seul quand les sentiments vous écorchent, le public a voyagé avec délice dans les pas des dieux athéniens.
Place Saint-Médard des enfants pieds nus tournoyaient, heureux, et les grands dodelinaient de la tête. Des voyages de cette richesse on en veut souvent ! Bravo aux programmateurs du théâtre de Thouars

samedi 13 juillet 2019

La phrase romanesque

C'est bien l'ivresse, cela pose des questions insolubles dans l'alcool certes, mais les questions font moins peur que les réponses.

(Balthazar Forcalquier)

ça c'est quand j'étais jeune

mercredi 10 juillet 2019

Poissons volants

Dessin : Louie Travis

Les femmes ont peur, souvent, que les chauves souris ne s’empêtrent dans leur chevelure, les nuits d'été à l'heure des liqueurs. Mais on n'évoque jamais les atroces emmêlements des poissons-volants au large des Açores quand les paquebots franchissent une ligne imaginaire dont les marins ne prononcent jamais le nom à voix haute. Ce phénomène se produit exclusivement le 10 juin quand à minuit dix, la mer reflète soudain des nuances smaragdines. Le plus terrible est que les plus petits des poissons se perdent dans les mèches et meurent sans que personne ne s'en aperçoive. Il faut attendre trois jours quand le navire arrive au large de Pernambouc, alors les poissons commencent à pourrir et le pont promenade exhale des effluves de poissonnerie chinoise.
Voilà c'est tout.

lundi 8 juillet 2019

Thouars décroche le grand prix du rien

A quoi sert une piscine vide ? A rien naturellement


Thouars en possède deux, l'une dite d'été et l'autre couverte, elles sont toutes deux abandonnées. Voilà bien qui mérite le grand prix du rien qui sera accompagné d'une dotation symbolique : un billet rare de zéro centime  de la Balthazar Bank.