Les archives de ce blog sont à voir sur "Sapristi Balthazar over-blog.com"

lundi 19 août 2019

J'ai su rester simple (suite, 2)

A lire comme une sorte de roman.

Un ami me disait il y a peu : « attention, le contremaître n'est pas contre les maîtres , il est pour ! ».

Tous les mots sont piégés comme les poupées dans les villes après le passage de Daesh. Par exemple le mot : pécher. Il veut dire en réalité manquer sa cible, et non contrevenir à de fumeuses règles. Par exemple : tu attends ton amoureux à cette porte et il arrive par la porte de derrière, alors tu l'engueules parce qu'il n'a pas pris la bonne porte ! Tu es contente mais tu l'engueules ! Alors oui ça c'est pécher, ce n'est pas manger du pied de porc le vendredi ! Pécher c'est d'abord une question de porte.
Tout ça c'est la faute de Saint-Paul. L'apôtre. D'abord apôtre... mon œil ! Il a vu Jésus sur le chemin de Damas, bien après la mort du messie. Un pote m'a dit : « sur le chemin de Damas ça cogne dur, tu passes entre deux falaises, il fait 50° ! Si t'as bu un p'tit coup, c'est sûr t'as des visions. Même à jeun t'as des visions. » Alors comme apôtre, Paul, on fait mieux entre nous. D'ailleurs quand Judas a été disqualifié il manquait un apôtre alors ils ont tiré au sort entre deux candidats : Barsabas ( pas Bartabas!) et Matthias. Matthias a gagné au tirage et Barsabas est allé ce gratter. Tout ça pour dire que Saint-Paul n'est pas plus apôtre que Dédé des Ripaudières ou Gérard de La Boissière-en-Gâtine. En plus Saint-Paul dit que les femmes doivent être voilées et que si elles ont une question, elles doivent la poser à leur époux et surtout pas en assemblée !
Bien après Saint-Paul est arrivé : le MLF  ! Il a fallu attendre 2000 ans, en gros. Elles sont patientes les femmes, y a pas à dire.

( A suivre)

dimanche 18 août 2019

J'ai su rester simple (1)

Texte pour un vague projet de spectacle avec "M" ( pas le chanteur, quelqu'un d'autre), à lire comme une sorte de roman.

Etre drôle, quoiqu'on dise, ce n'est pas un métier de fainéant, je vous le dis. Allez courage, au boulot !
C'est gentil d'être venus. Sans vous je passais la soirée seule. Kevin m'a quittée. Il est devenu homo et il est allé vivre avec Kimberlé qui entre temps a changé de sexe ...bref c'est une longue histoire.
Et … on a beau être seule, cela fait des frais quand même !
Ah je voulais vous dire aussi avant de commencer : je suis quelqu'un de très ordinaire ... comme tout le monde … comme vous en fait.
Ah aussi ! ne soyez pas surpris : à la fin du spectacle, je ne saluerai pas, je me suis fait un tour de reins et je ne peux pas me pencher. Et puis j'ai la nuque raide aussi, mais cela depuis ma naissance.



Je suis née à l'envers les pieds en avant, comme un parachutiste ! La sage- femme a été bien surprise de prendre un bon coup de latte dans sa sale petite gueule. Moi je ne lui avais rien demandé, j'étais bien là-bas, dans le plérôme, ce lieu sans rien avec tout. Là bas, sans dualité, nous ne sommes ni homme ni femme.
Il m'a fallu un an avant de découvrir que je n'étais pas ma mère et … beaucoup plus avant de savoir que j'étais une femme... ou bien un homme … je ne sais pas très bien encore. J'aime planter des clous, je suis un homme ? J'aime mettre des jupons, je suis une fille ? J'aime la bière, je suis un homme ? J'aime faire la sieste, je suis une fille ? J'ai des caprices ... Et il m'arrive d'être jaloux, heu... jalouse ... heu ...Je n'aime pas faire le ménage, je n'aime pas obéir au contremaître suis-je une fille ? Ou un gars ?
( A suivre)

samedi 17 août 2019

La phrase romanesque


Vous n'avez pas le temps de lire ? La phrase romanesque est là pour vous aider, elle est vite lue et votre imagination fait le reste tout au long de la semaine.

Aucune arme ne porte mon nom ... ouf !
(Balthazar Forcalquier)


vendredi 16 août 2019

mercredi 14 août 2019

Dans la coulisse

Dessin de Topor

Des fois il faut trouver des idées. Et parfois on revient bredouille. Pas grave ! Demain ça recommence, souvent il suffit de pas grand chose pour que le texte se déroule sans accrocs majeurs. C'est bizarre. Des fois c'est fatigant, on aimerait bien avoir une imagination moins impérieuse ... Mais c'est plus fort que soi. Ce qu'il faut, absolument, c'est noter l'idée qui passe, quitte à la déplier plus tard, car il n'y a rien de pire qu'une belle idée qui s'est échappée et qu'on ne retrouve plus. Souvent, à la place on adapte un ersatz moins flamboyant, bancal, laborieux, pour tout dire moche, et on finit par le jeter. Et ça, ça c'est cruel !
Voilà c'est tout



mardi 13 août 2019

Au musée de Tours


Au musée des beaux arts de Tours ( belle collection de peintures hollandaises) ils ont trouvé un moyen élégant pour dissuader le visiteur de s'asseoir sur les sièges anciens. Simple et efficace !

lundi 12 août 2019

Un petit reproche à Gracq

J'aime beaucoup, beaucoup, beaucoup Julien Gracq mais il n'est pas sans reproche, en voici la preuve.
Dans "les Carnets du Grand Chemin" il évoque en quelques mots une route des Deux-Sèvres : "Pour quelques unes (les routes) , leur coloration à jamais joyeuse ou sombre est liée à l'attente, à l'anticipation de tristesse ou de bonheur sur laquelle elles s'ouvraient la première fois que je les aies prises : telles les gaies montagnes russes, toujours humides, sous le tunnel des branches entrecroisées, de la route pourtant sans pittoresque qui joint Bressuire à Champdeniers."

Gracq cite Bressuire et pas un mot sur Thouars !  Je viens à son secours en toute amitié en apportant cet additif à son texte .
"Tel ce ruban de queue qui perce la plaine à l'Est de Thouars et file à travers les menhirs vers Poitiers, sans un regard sur la belle église perdue Saint-Martin de Noizé échouée dans les blés en raison de la peste noire qui ravagea le village, une route qui semble nostalgique de l'ancienne voie romaine avant même l'arrivée du christianisme dans ces régions perdues."


dimanche 11 août 2019

Anatole

Anatole France évoque Balthasar

"En ce temps-là, Balthasar, que les Grecs ont nommé Saracin, régnait en Ethiopie. Il était noir, mais beau de visage. Il avait l'esprit simple et le cœur généreux. La troisième année de son règne, qui était la vingt-deuxième de son âge, il alla rendre visite à Balkis, reine de Saba. Le mage Sembobitis et l'eunuque Menkéra l'accompagnaient. Il était suivi de soixante-quinze chameaux, portant du cinnamome, de la myrrhe, de la poudre d'or et des dents d'éléphant. "

"Noir, mais beau de visage" ... Anatole est un peu con con des fois. Comme Jules Ferry raciste qui disait: " Il faut dire ouvertement que les races supérieures ont un droit sur les races inférieures." Ou comme Voltaire favorable à l'esclavage ! 


samedi 10 août 2019

La phrase romanesque


Vous n'avez pas le temps de lire ? La phrase romanesque est là pour vous aider, elle est vite lue et votre imagination fait le reste tout au long de la semaine.

Il existe du contemporain dans la peinture 



Il existe du contemporain dans la musique


Il existe du contemporain dans la sculpture


Il est temps d'inventer du contemporain dans la poésie : je commence

trpopôih fllf  all
krpok :cnw $oaz; gl
lkjjhkha 
nbôoiy %PQO poâ)àé"=àuml

Ah quelle émotion !

mercredi 7 août 2019

Humbles souvenirs

Le collège de Thouars, l'un des plus beaux collèges publics de France, fut jadis une prison.

Des bandits, des monte en l'air, des escrocs (droits communs), des anarchistes (politiques) y furent enfermés. On occupait la chiourme dans des ateliers de production de boutons de nacre.
On retrouve parfois dans les environs immédiats des vestiges de cet modeste industrie.






mardi 6 août 2019

Le clown est abscons


Dessins Louie Travis

Le clown est bizarre. C'est d'ailleurs une vie bien étrange et solitaire que celle de clown ( même si on sait jouer de la trompette !). Si le  clown fait rire , qui fait rire le clown ? Jimmy Pompon était clown et cyclope de surcroît. C'était un clown qui faisait peur d'abord et rire ensuite. Il était très sollicité en dépit de ses exigences considérables. En effet il demandait un cachet énorme, ensuite il voulait une loge tendue de noir, et des bouteilles "d'enfant terrible" de Nicolas Reau 2013  (exclusivement), et un miroir sans tain, et mille autres caprices de ce genre : des dragées, de la confiture de framboise, un exemplaire de "Mein Kampf" aux toilettes ( pour s'essuyer), etc, etc. Tout manquement au contrat était motif de rupture. Ce n'était pas drôle. Il s'était marié plusieurs fois,
avec la femme escargot



Puis avec la femme fumée



Puis avec la femme interrogation

Plus personne n'eut jamais de nouvelles d'elles. A l'heure du dernier soupir Jimmy avoua les voir tuées pour incarner cette phrase incompréhensible : "L'escargot est parti en fumée, étrange non ?". Ce qui ne fit rire personne. Les clowns sont bizarres.

Voilà c'est tout




lundi 5 août 2019

L'extraordinaire (et très ordinaire) destin de "petite fée"

Dessin Louie Travis


Entre nous, nous l'appelions "petite fée", les flics l'appelaient "vilaine petite guerrière". Il faut dire qu'elle leur en a fait baver aux cognes. Elle avait inventé une sorte de bombe à base de vomis et d'excréments ( elle récupérait cela dans une maison de retraite dont elle connaissait l'infirmière) , cela produisait une sorte d'infecte liqueur qu'elle projetait sur les CRS avec un compresseur installé sur son scooter. Elle appelait cela " cocktail humain". Elle n'a jamais porté un coup. 


Elle aimait aussi attirer les patrouilles dans un couloir où avaient été suspendus des seaux de bleu de méthylène (  elle avait volé ce colorant dans un labo pharmaceutique) ; elle le remplaça ensuite par de la poudre à éternuer ( elle avait empruntée le produit dans une usine de farces et attrapes ). 
Les argousins la redoutaient, aussi quand ils mirent la main sur elle dans une embuscade... elle dérouilla. Mais dans la troupe un tendre policier la releva, la soigna, lui murmura ces mots doux que nous n'avions jamais osé lui chuchoter par timidité et crainte du ridicule. Elle tomba amoureuse, elle se maria, elle eut cinq enfants beaux comme des dieux. Un jour, elle était là, au rayon des couches, elle était entourée de sa marmaille et riait aux éclats. Je  suis resté caché derrière une pyramide de boites de sardines. Je n'ai pas osé bougé, et je suis parti sans amorcer la bombe remplie de "cocktail humain" que j'était venu déposer dans cette grande surface, symbole du capitalisme. Je ne l'ai pas fait pour ne pas faire peur à ses enfants, ils étaient si joyeux avec leur maman. J'ai juste dit aux camarades que l'amorce n'avait pas fonctionné.

Voilà c'est tout.



dimanche 4 août 2019

Harmonie


Merci Mado

Les choses nécessaires coûtent peu, les choses superflues coûtent cher.” (Diogène)
"Le pauvre n'est pas celui qui a peu, c'est celui qui n'a jamais assez !" (Sénèque) 

samedi 3 août 2019

La phrase romanesque

Vous n'avez pas le temps de lire ? La phrase romanesque est là pour vous aider, elle est vite lue et votre imagination fait le reste tout au long de la semaine.

L'avarice est la seule passion qui ne coûte rien !

(Balthazar Forcalquier)


vendredi 2 août 2019

mercredi 31 juillet 2019

Système "T" comme Thouars


La toute  récente crèche municipale de Thouars ( fraîchement sortie de terre)  a recours aux vieilles recettes. En pleine canicule, démunie de toute "clim" et même de rideaux (!), le personnel a eu recours aux vieux cartons pour apaiser la puissance des rayons solaires.
"La maison est en carton, pirouette, cacahuète" a-t-on pu chanter de bon coeur.



mardi 30 juillet 2019

quand Balthazar était fou

Suite d'hier à propos de saint Joseph de Copertino ( dans "Le Lotissement du Ciel" de Blaise Cendrars qui cite l'Acta Sanctorum)
" Il (saint Joseph de Copertino) entraîna dans l'air dans une lévitation un aliéné qu'on lui avait amené pour qu'il le guérisse. On amena cet homme , un certain Balthazar (Rossi), lié sur une chaise, car il était dangereux et se jetait sur les autres  en les prétendants fous ( c'est tout moi ça ! )  Joseph le détacha, le fit s'agenouiller et lui posant la main sur la tête, lui dit : "ne craignez rien, recommandez vous à Dieu et à sa très sainte mère !" . En prononçant cette phrase, il le saisit pas les cheveux et poussant sa clameur habituelle, il s'enleva de terre en même temps que l'aliéné, et se soutint ainsi quelques temps en l'air.Puis ayant repris terre, il congédia Balthazar avec ses mots : "tiens-toi en joie cavalier !"
ça c'est la version officielle, moi j'ai entendu " tiens-toi en joie camarade".



lundi 29 juillet 2019

Champions de lévitiation




Dans "Le Lotissement du Ciel" de Blaise Cendrars ( toujours épatant) on découvre la liste des champions de lévitation de la chrétienté toutes catégories :
Médaille de la durée : champion,  Louis de Mantoue qui s'est élevé trois jours.
- Hauteur : Colette de Corbie : on la perdait de vue !
- Distance horizontale : 30 m à 2,50 m du sol pour Prosper Lambertini qui décroche aussi le diplôme de la fréquence.
Reste que le champion de l'extravagance est Saint Joseph de Copertino, bon à rien toujours ébahi  qui passa par miracle tous ses diplômes ( on l'a fait patron des étudiants) .
Il fut le seul à réussir cette prouesse unique : léviter à reculons  (il s'éleva un jour devant l'autel et quitta l'église en volant en marche arrière) ! Blaise Cendrars voulut en faire le patron de l'aviation.

Saint Joseph de Copertino.

dimanche 28 juillet 2019

Pourquoi les ongles noirs ?


Dessins : Louie Travis


Avez-vous connu cette mode folle ? les femmes s'étaient mis en tête de porter des chapeaux extravagants. Et la mesure fut rapidement dépassée. L'on vit des bathyscaphes avec hublots et antennes,  des conques de métal, des porte-avions et même une réplique du bombardier B.52. Le gouvernement intervint enfin quand une jeune fille diaphane et fluette eut la nuque brisée par une  sorte d'escoffion composé d'une enclume entière de 75 kg ( plus que le poids de la fine élégante).

Voilà qui interroge sur l'extraordinaire folie féminine. Faut-il pour plaire, souffrir ? Et même s'enlaidir ? Faut-il se peindre les ongles en noir ?



Alors qu'un sourire change le monde ?

On peut apprendre à rire, mais pas à sourire.

D'ailleurs Igor Krimpic tenta d'ouvrir une école du sourire sur les boulevards. En vain! Il fit faillite et laissa bien des dettes. Il devint petit gourou dans une triste banlieue pluvieuse.

 Voilà c'est tout !


samedi 27 juillet 2019

La phrase romanesque



Vous n'avez pas le temps de lire ? La phrase romanesque est là pour vous aider, elle est vite lue et votre imagination fait le reste tout au long de la semaine.


Le mensonge n'est-il pas un désir caché ?

(Balthazar Forcalquier)


vendredi 26 juillet 2019

L'aphorisme de la semaine

L'ennui est mon pire ennemi et il m'attaque par derrière le fourbe !
(Balthazar Forcalquier)

mercredi 17 juillet 2019

Les poètes sont souvent seuls

Dessin de Louie Travis
La preuve ! Lucien Bistrac  était poète et comme tous les poètes une fleur avait poussé sur son crâne chauve. Et pour la nourrir il fallait bien y mettre régulièrement du fumier. Allez séduire avec ça !

Voilà c'est tout !

mardi 16 juillet 2019

Trop de dinosaure, à la fin, on s'en dégoûte

Dessin de Louie Travis


Pour son anniversaire monsieur Chien eut un os, un os prestigieux, un os de dinosaure que son père alla voler au muséum. L'affaire fit grand bruit à l'époque. L'ingentia prima qui vivait à la fin du Trias, il y a un peu plus de 200 millions d'années ( l'un des plus vieux dinosaure connu ) devint boiteux du jour au lendemain et fut la risée du public. Le conservateur du musée fut contraint de démissionner.
Monsieur chien mit neuf ans avant de voir le bout de ce foutu os gigantesque. Par un détour facétieux, monsieur Chien ce même jour alors qu'il venait d'avaler sa dernière bouchée de dinosaure sauva un enfant de la noyade lors de sa balade quotidienne sur la plage. L'enfant était celui du conservateur reconverti depuis dans le négoce de viande. Monsieur Chien reçut donc chaque jour, en gage de gratitude, une entrecôte de 5 kg, os compris. Mais il délaissa l'os à la grande surprise du boucher.

Voilà c'est tout

dimanche 14 juillet 2019

Merveilles de cadences et de basculements

Sur la scène d'Atout Arts, place Saint-Médard, dans la fraîcheur d'un récent soir d'été Takis  a joué du bouzouki cette longue et douce mandoline grecque. Il était accompagné d'un guitariste parfait, scandant sans faille les rythmes complexes. Ce fut l'une de ces soirées savoureuses et douces comme Thouars sait parfois en offrir gratuitement à un public peu fortuné qui a rarement l'occasion d'aller au spectacle. La musique des îles  helléniques est une merveille de cadences et de basculements entre la rugosité des peuples orgueilleux et la douceur d'une terre divine. Des musiques de voyou (celles du Rébétiko) qu'on jouait jadis dans des tavernes interlopes, des mélodies gracieuses de Mikis Théodorakis, et des danses qu'on pratique seul quand les sentiments vous écorchent, le public a voyagé avec délice dans les pas des dieux athéniens.
Place Saint-Médard des enfants pieds nus tournoyaient, heureux, et les grands dodelinaient de la tête. Des voyages de cette richesse on en veut souvent ! Bravo aux programmateurs du théâtre de Thouars

samedi 13 juillet 2019

La phrase romanesque

C'est bien l'ivresse, cela pose des questions insolubles dans l'alcool certes, mais les questions font moins peur que les réponses.

(Balthazar Forcalquier)

ça c'est quand j'étais jeune

mercredi 10 juillet 2019

Poissons volants

Dessin : Louie Travis

Les femmes ont peur, souvent, que les chauves souris ne s’empêtrent dans leur chevelure, les nuits d'été à l'heure des liqueurs. Mais on n'évoque jamais les atroces emmêlements des poissons-volants au large des Açores quand les paquebots franchissent une ligne imaginaire dont les marins ne prononcent jamais le nom à voix haute. Ce phénomène se produit exclusivement le 10 juin quand à minuit dix, la mer reflète soudain des nuances smaragdines. Le plus terrible est que les plus petits des poissons se perdent dans les mèches et meurent sans que personne ne s'en aperçoive. Il faut attendre trois jours quand le navire arrive au large de Pernambouc, alors les poissons commencent à pourrir et le pont promenade exhale des effluves de poissonnerie chinoise.
Voilà c'est tout.

lundi 8 juillet 2019

Thouars décroche le grand prix du rien

A quoi sert une piscine vide ? A rien naturellement


Thouars en possède deux, l'une dite d'été et l'autre couverte, elles sont toutes deux abandonnées. Voilà bien qui mérite le grand prix du rien qui sera accompagné d'une dotation symbolique : un billet rare de zéro centime  de la Balthazar Bank.



dimanche 7 juillet 2019

Vain savoir (15)


L'armoire si on s'attache à son étymologie serait le meuble qui contient des armes, mais "armes" est à prendre dans le sens général qu'il avait en latin : ustensiles, instruments. Il reste que l'armoire était mal commode, on l'utilisait dans les églises, sans plus, on lui préférait le coffre plus fonctionnel et facile à déplacer. Il n'empêche l'armoire se répand au XVIIIe siècle pour "faire classieux", l'armoire est un meuble d'apparat pour épater le visiteur. Et quand il s'agit de poudre aux yeux, rares sont ceux qui résistent à la tentation !
Aujourd'hui elle n'a plus guère sa place dans les petits appartements et l'on revient au coffre !

Voilà vous pouvez retourner faire la sieste.



samedi 6 juillet 2019

La phrase romanesque


Je ne sais pas si vous savez mais quand un officier entre dans la chambrée on hurle "GAAAARDE à vous !" ; si c'est un officier supérieur (commandant, lieutenant colonel et colonel) on gueule " A VOOOOS RANGS FIXE !" vous saurez mesurer la subtilité et juger combien l'armée peut-être aussi une école de la bêtise ; c'est tellement con qu'on peut passer une vie entière sans le savoir!
Il n'empêche je dois beaucoup aux paras du 3e Rpima qui m'ont appris la liberté.

(Balthazar Forcalquier)

vendredi 5 juillet 2019

mercredi 3 juillet 2019

Incident diplomatique

Avant hier soir comme je regardais le journal de France 2 ...



... il fut question de Christine Lagarde et de ses potes chefs d'état, le hasard a voulu que le rond rouge de France 2 tombe pile sur le nez du président chinois qui n'a pourtant rien d'un clown !


On frise l'incident diplomatique  


mardi 2 juillet 2019

En quête de Saint-Honoré

Dessin de Sébastien Touret

_ Papa on va acheter un gâteau ?
_ Tu veux une tarte ?
_ Nooooon je veux un Saint-Honoré !


_ Ho la la ... c'est un vieux gâteau ça, c'est devenu introuvable. Il n'y a plus que des mousses sans goût sur des pâtes grasses et sucrées.
Néanmoins le papa voulant faire plaisir à son enfant se mit en quête d'un Saint-Honoré, il chercha longtemps et parcourut bien du chemin. Il trouva enfin un Saint-Honoré dans une vieille pâtisserie tenue par une vieille pâtissière et son vieux pâtissier de mari. Quand il revint chez lui l'enfant avait grandi, il s'était marié ( au dessert de la noce il y eut des tartes et des mousses insipides). Le papa avait beaucoup vieilli et, en chemin, comme il avait grand faim il avait mangé le Saint-Honoré. Il ne reconnut pas son fils et le gamin n'avait qu'un vague souvenir de son père. 
Faire plaisir est une folle aventure n'est-ce pas ?

Voilà tout



lundi 1 juillet 2019

Avec un petit doute



Voici la première écriture connue, c'est l'une des tablettes mycéniennes ( au milieu du 2 e millénaire avant J-C). Il y est souvent question de commerce mais on croise aussi les noms d'Artémis, Athéna, Arès, Dionysos ( dieu du vin), Héra, Poséidon, Zeus, Potnia et ... Balthazar.


On lit (selon la traduction qu'il est possible de faire) : " Balthazar est génial" . Quelques archéologues émettent des doutes, je me demande bien pourquoi !

dimanche 30 juin 2019

Femme ou homme ? Les deux !

Dans les grottes les femmes et les hommes ont laissé l'empreinte de leur main, soit en l'utilisant comme un tampon soit en projetant dessus de la poudre rouge ou noire.



L'indice de Manning permet de connaître le sexe de ces ancêtres. Manning indique que les femmes ont l'index de la même longueur que l'annulaire (à peu de chose près) 


Voici ma main, une main masculine


Voici l'étude des empreintes d'une grotte. 




  Cela fait plaisir de voir que les femmes sont aussi présentes que les hommes ... mais ça c'était avant la civilisation.