Les archives de ce blog sont à voir sur "Sapristi Balthazar over-blog.com"

mercredi 10 juin 2015

Chacun son chemin

Moi, je préfère les départementales, à la sortie 14, nous pourrons traverser des villages sans manière, avec des habitués qui boivent sans se cacher, et même joyeusement ; nous irons à l'épicerie-presse-tabac-quincaillerie saluer Mariette qui refuse de s'en aller et fait front à la supérette, là on achète des couteaux ruraux et solides pour quelques pièces ; nous irons chez le boulanger-charcutier qui fait des spécialités sans savoir avec du sang et du gras, en suant, et c'est délicieux.
Vous pouvez filer tout droit, vous arriverez avant moi pour plonger dans la piscine. Baignez-vous bien, je serai en retard... Très, très en retard.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire