Les archives de ce blog sont à voir sur "Sapristi Balthazar over-blog.com"

vendredi 5 juin 2015

l'aphorisme de la semaine

Avec quelle facilité on passe du goût au dégoût.
(Balthazar Forcalquier)

4 commentaires:

  1. Entre goût et dégoût, il y a égout.
    Faut-il en tirer une conclusion ?

    RépondreSupprimer
  2. é-gout,é-gout,é-gout

    il est des nô-ô-tres....

    l'apoplect'hic

    RépondreSupprimer
  3. ...avec quelle facilité on passe du goût au dégoût....

    ce Balthazar quand même...
    quel déconneur !

    il est vraiment drôle,
    marrant,tordant,bidonnant,poilant,hilarant ,désopilant
    hyper-méga cool,

    respect gag-man !

    réponds-moi franchement
    sans ambages et sans détours
    ô grand désinhibeur de zygomatiques

    à l'école du rire
    t'es sorti major de ta promotion avec les félicitations du jury non?

    l'apostro-fait-à-Thouars

    RépondreSupprimer
  4. Hélas j'ai été renvoyé en première année !

    RépondreSupprimer