Les archives de ce blog sont à voir sur "Sapristi Balthazar over-blog.com"

dimanche 31 janvier 2016

Conte express Jérôme sur Kepler 452 b


Kepler 452 b

Jérôme s'éveille après un long voyage.


En dormant il a fait bien du chemin. La machine s'est posée sur Kepler 452 b. 

Il s'étire et n'a qu' un vague souvenir de son rêve, il a duré 25 millions d'années. Il se rappelle cette course moelleuse dans les vignes, dans la pente, avec … en bas... une rivière qui tourne, et une femme au milieu.


Il met sa combinaison et descend l'échelle. Il met le pied dans de l'herbe. Il regarde : il est dans un immense vignoble. Cette planète connaît la vigne. Il écrit sur l'écran de son bras gauche « cette planète connaît la vigne » et il ajoute « !!! » Son message sera reçu dans 6 siècles sur la terre qui ne saura plus alors ce que signifie le mot vigne, on croira que Jérôme a versé dans un trou noir et qu'il a inventé des mots absurdes.

Il arpente sans hâte ce vignoble immense. Aussi loin que porte son regard il voit de la vigne. Il marche durant cinq jours, il se repose un peu. Il dort. Il suce cette pâte nutritive qui arrive dans le casque de sa combinaison par un petit tube, et qui a un léger goût de pain bio arrosé de 3M. Enfin il voit un habitant de Kepler 452 b, l'être lui ressemble comme un jumeau. L'être lui tend la main avec un beau sourire et lui dit « bonjour, je m'appelle Jérôme! ». Un autre autochtone arrive en riant et lui aussi dit : « bonjour, je m'appelle Jérôme! ». Puis un troisième, puis un quatrième. Ils sont bientôt vingt-deux et tous s'appellent « Jérôme » … Et tous lui ressemblent.


Ils lui font signe de retirer son casque. Il vérifie que l’atmosphère de Kepler 452 b est respirable. Oui,  le rapport oxygène/azote est parfait, peut-être un peu riche en oxygène. Jérôme retire son casque et ressent cette légère griserie qu'il connaissait bien quand il était vigneron, il y a très longtemps, en Champagne, au bord de la Marne

Et il dit cette chose simple :

« bonjour, je m'appelle Jérôme! »

Tout le monde rit de bon cœur sur Kepler 452 b. Tout le monde s'appelle Jérôme.

La vie est belle sur Kepler 452 b. Chacun fait ce qu'il veut quand il veut. Personne n'appartient à personne. L'amour est libre, les femmes douces, et les nuits sont longues et chaudes. Oh la belle planète !

Longtemps après Jérôme ( le nôtre ) se souvient de son vaisseau, et surtout il se rappelle ce que renferment les soutes. Avec ses amis (ils s'appellent tous Jérôme) et avec sa compagne (une ravissante femme fluide et pétillante qui s'appelle aussi Jérôme) il entreprend le voyage. Au milieu du vignoble il retrouve sa capsule intacte. Sur le clavier il compose le mot-code « JEROME » et la soute s'ouvre.

Alors son voisin lui demande : « rien de peccamineux là-dedans, hein Jérôme, j'espère ? »

_ « Certes non Jérôme, cher aliboron ( ceci dit avec facétie), rien que de saveur gamine et de lampée franche ». ( sur Kepler 452 b on a du vocabulaire, en raison de l'excès d’oxygène).

Dans la soute étaient des caisses de champagne, de ce champagne rare avec ce nom sur l'étiquette : "Jérôme Bourgeois-Diaz", un vin fin comme une émotion toute neuve, avec des saveurs de voyage et des souvenirs lointains.

Ce vin qui avait subi des pressions extrêmes et des lenteurs extravagantes, était parfait... sublime.


On en but ce jour-là sur Kepler 452 b, et les bulles qui filaient le long du verre s'échappaient intactes dans l'espaces. C'était beau ! 


Alors Jérôme fut adopté pour toujours par tous les Jérôme de la planète soit : 847.563.321.999 habitants. Ils leur enseigna l'art de la bulle.Et ce fut un grand bonheur sur cette planète qui ne connaissait jusqu’alors que les vins tranquilles. Il apprit aussi à sa jeune compagne le "french kiss", mais ceci est d'ordre privé.

FIN
http://www.bourgeois-diaz.com/index.php?lang=fr



 






Elle s’appelle Kepler-452b et c’est l’exoplanète qui ressemble le plus à notre bonne vieille Terre ! Cette nouvelle venue parmi les 1935 planètes extrasolaires découvertes à ce jour se situe à 1400 années-lumière de la Terre, en direction de la constellation du Cygne. Son rayon est d’environ 1,6 fois celui de la Terre et elle parcourt son orbite en 384 jours autour d’une étoile très similaire à notre Soleil. Elle se situe donc dans la zone d’habitabilité de son étoile. Mieux même : Kepler-452b reçoit de la part de son étoile autant d’énergie que la Terre de la part du Soleil. Bref, on l’aura compris : pour l’heure, l'exoplanète et son étoile constituent le système le plus similaire au binôme Terre-Soleil. Cela pourrait donc être une "super Terre", autrement dit une planète dont la masse est inférieure à 10 fois la masse terrestre.(Source : Sciences et Avenir)


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire