Les archives de ce blog sont à voir sur "Sapristi Balthazar over-blog.com"

samedi 22 novembre 2014

La phrase romanesque

Et voici soudain que surgit l’hiver
au fond du jardin, comme un ami affolé.

(Balthazar Forcalquier)


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire