Les archives de ce blog sont à voir sur "Sapristi Balthazar over-blog.com"

lundi 3 novembre 2014

Hier j'ai vu...


Comme je filais plein ouest à Thouars, et que je suivais une bétaillère j'ai croisé le regard d'un bélier à travers les grilles de la remorque. Alors  le camion a tourné à gauche vers l'abattoir. Moi je savais que le bélier partait vers la mort. Et j'ai eu pour lui une tristesse absolue. Et je me suis dit que, moi, je me savais mortel. Moi, je savais que j'allais mourir et que même si le véhicule qui m'emportait tournait aussi, je savais que cela aurait une fin. Et savez-vous cela fait un bien fou de le savoir.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire