Les archives de ce blog sont à voir sur "Sapristi Balthazar over-blog.com"

mercredi 9 octobre 2019

J'ai su rester simple (30)


A lire comme une sorte de roman moderne.

Kevin fréquentait une sorte d'église pas catholique dont le prédicateur affirmait des vérités. Par exemple : « si Jésus avait transformé l'eau pétillante en vin, il aurait inventé le champagne ». Allez dire le contraire, c'était très fort. Et « se tournant vers St Jean Jésus disait : hou làlà mais dis moi : tu bois très vite ou bien tu ne bois rien ? » vous ne trouverez pas ces citations dans un évangile canonique en revanche dans l'évangile apocryphe de Balthazar ça y est ! Comme le prédicateur ne manquait pas d'imagination il prétendait, entre deux homélies, que la belle au bois dormant, en se réveillant, n'avait qu'une idée en tête : faire pipi … comment lui prouver le contraire ? Ce type était un poète il psalmodiait : « y a-t-il plus désintéressée et noble qu'une courroie de transmission qui fait des milliers de kilomètres sans voir un paysage ? » Que lui dire de plus, à lui ? A lui qui s'était endormi dans une salle de réveil ? Avant de mourir ce type avait beaucoup vécu, il avait été maître-nageur et avait eu beaucoup de maîtresses, comme quoi le prestige de l'uniforme est une faribole. Il avait vendu naguère des confessionnals d'occasion mais n'avait pas fait fortune, les voies du Seigneur sont impénétrables : trop de lianes ! A la longue il était devenu trop pauvre pour être avare.
( la suite et fin de cette enivrante saga : lundi )



Aucun commentaire:

Publier un commentaire