Les archives de ce blog sont à voir sur "Sapristi Balthazar over-blog.com"

dimanche 7 janvier 2018

Une histoire simple qui aurait s'appeler "de fil en aiguille" ou bien "en deux phrases"


Octave Riendedans


Octave  Riendedans négociant de crânes en gros (pour les facultés de médecine et les loges maçonniques) acheta un terrain à la campagne, un peu au-delà de Birbire-sur-Troupiau, charmant village de montagne à gauche en allant vers Birbire-en-Valois ; il y fit construire une demeure avec tout le confort (équipée même de chauffe-pieds automatiques ce qui, vous en conviendrez est assez savoureux ) ; donc ce terrain appartenait en propre à Martine Veul de Veul, une fille fantasque qui jouait de la musette de cour le dimanche à l'église ( https://www.youtube.com/watch?v=8ZjpKtGt7T0 ) ; 


Martine Veul de Veul
  

elle avait pour amie Sylvie Liretirepointe qui fut jadis accusée - à tort - d'avoir empoisonné un lointain cousin amoureux d'elle, or elle préférait les filles (mais cela doit rester secret, je compte sur vous) ; d'ailleurs elle repoussa toutes les avances et les offres de fiançailles, et notamment celle de 

Sylvie Liretirepointe  

Martin Gimtruf dont le visage était pourtant fort agréable et les manières sans reproche, ses yeux globuleux avaient fait fondre plus d'une donzelle, 
Martin Gimtruf 

 mais lui n'aimait que la belle Sylvie et en désespoir de cause il se pendit un soir de Noël dans la grange de son cousin  Hubert Mainmise  qui, par le plus grand des hasard connaissait bien Octave  Riendedans  puisque c'est lui qui le fournissait en crânes et qui lui avait dit : " vous cherchez un terrain pour passer votre retraite ? je connais une ravissante parcelle sur une pente ensoleillée du côté de Birbire-sur-Troupiau", n'est-ce pas cocasse ?
 Hubert Mainmise 




 Octave Riendedans


Voilà c'est Tout !

Dessins Louie Travis

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire