Les archives de ce blog sont à voir sur "Sapristi Balthazar over-blog.com"

mardi 26 juillet 2016

Un prénom de fleur (2)

Porque los pobres no tienen
Parce que les pauvres n'ont pas
adonde volver la vista,
où regarder en arrière,
la vuelven hacia los cielos
le retour vers le ciel
con la esperanza infinita
avec espoir infini
de encontrar lo que su hermano
pour trouver ce que son frère
en este mundo le quita.
dans ce monde disparaîtra.

¡palomita!
Popcorn!
¡qué cosas tiene la vida,
Quelles sont les choses aient la vie,
ay zambita!
zambita ay!

Porque los pobres no tienen
Parce que les pauvres n'ont pas
adonde volver la voz,
où de nouveau la voix,
la vuelven hacia los cielos
le retour vers le ciel
buscando una confesión
à la recherche d'une confession
ya que su hermano no escucha
que son frère ne l'écoute pas
la voz de su corazón.
la voix de votre cœur.

Porque los pobres no tienen
Parce que les pauvres n'ont pas
en este mundo esperanzas,
d'espoir dans ce monde,
se amparan en la otra vida
se réfugier dans l'au-delà
como a una justa balanza,
comme un juste équilibre,
por eso las procesiones,
pourquoi les processions,
las velas, las alabanzas.
bougies, louanges.

De tiempos inmemoriales
Depuis des temps immémoriaux
que se ha inventado el infierno
jamais inventé l'enfer
para asustar a los pobres
pour effrayer les pauvres
con sus castigos eternos,
avec des peines éternelles,
y el pobre, que es inocente,
et les pauvres, il est innocent,
con su inocencia creyendo.
croyant que son innocence.

El cielo tiene las riendas,
Ciel tient les rênes,
la tierra y el capital,
terre et le capital,
y a los soldados del Papa
et les soldats du Pape
les llena bien el morral,
Sac à dos leur bien remplie,
y al que trabaja le meten
de travail et ils ont mis
la gloria como un bozal.
gloire comme une muselière.

Para seguir la mentira,
Pour suivre le mensonge,
lo llama su confesor,
appela son confesseur,
le dice que Dios no quiere
Dieu lui a dit de ne pas
ninguna revolución,
Pas de révolution,
ni pliegos ni sindicatos,
ou les spécifications ou les syndicats,
que ofende su corazón.
offenser son cœur.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire