Les archives de ce blog sont à voir sur "Sapristi Balthazar over-blog.com"

mercredi 27 juillet 2016

Elle a prénom de fleur (3)



La lettre

On m'a envoyé une lettre
Par courrier, tôt,
Et dans cette lettre, on me dit
Que mon frère s'est fait arrêter
Et sans pitié, avec les menottes
On l'a traîné dans la rue, oui.
 
La lettre dit la raison
Qu'a commis Roberto
Avoir appuyé l'arrêt
Qui avait déjà été résolu
Si jamais c'est une raison
On devrait m'arrêter aussi, sergent, oui.
 
Je me trouve si loin
A attendre des nouvelles
La lettre vient me dire
Que dans ma patrie, il n'y a pas de justice
Les affamés demandent du pain
La milice leur donne du plomb, oui.
 
De cette manière pompeuse
Ils veulent conserver leur siège
Ceux qui portent éventails et fracs
Sans avoir aucun mérite
Ils entre et sortent de l'église
Et oublient les commandements, oui.
 
On a vu insolence
Barbarie et traîtrise
Présenter la catapulte
Et tuer de sang froid
Ceux qui sont sans défense
Et les mains vides, oui
 
La lettre que j'ai reçue
Me demande de répondre
Je demande que cela se propage
Dans toute la population
Que la lion est un sanguinaire
A chaque génération, si.
 
Heureusement que j'ai ma guitare
Pour pleurer ma douleur
J'ai également neuf frères
En plus de celui qui s'est fait emprisonner
Les neuf sont communistes
Avec la faveur de Dieu, oui.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire