Les archives de ce blog sont à voir sur "Sapristi Balthazar over-blog.com"

mercredi 23 mars 2016

Paroles politiques et langues fines

Au salon des vins de Thouars je suis allé, avec Apache, donner un coup de main à Nicolas Reau, par amitié et par goût des rencontres. On n'est pas déçu alors.

Ce n'est pas trahir la confidentialité des achats que de rendre hommage aux gens de goût. 
Ainsi le député Jean Grellier a aimé le Pompois lors de l'inauguration et a dit qu'il repasserait... Je me suis dit, in  petto, parole de politique et poursuite du vent. Même chose pour Marc Morin attaché parlementaire du sénateur Philippe Mouiller. J'avoue ma honte : ils ont tenu parole. Ils sont revenus. Et le sénateur Ph. Mouiller qui n'avait rien promis est venu aussi. 
Cela fait quand même un peu plaisir de voir des élus qui font des choix et les assument.

Bon... la vérité impose de dire qu'on a vu d'autres élus promettre, jurer et disparaître... On ne leur demandait rien, on ne leur imposait aucun engagement, mais c'est plus fort qu'eux, ils promettent et s'esquivent. C'est  ce qu'on appelle cumuler... les gaffes.
Bon... il m'arrive aussi de dire des choses et de ne pas les faire, par exemple d'être gentil avec les puissants. Et puis "que celui qui n'a pas bu jette le premier verre, alors ils partirent les uns après les autres et Balthazar le premier" ( évangile apocryphe de Youssouf).


1 commentaire:

  1. Connaissais pas cet évangile.
    On le trouve dans quelle sacristie?

    RépondreSupprimer