Les archives de ce blog sont à voir sur "Sapristi Balthazar over-blog.com"

mardi 9 décembre 2014

Histoire vraie : manger du cheval plutôt que de la vache enragée

Il a fallu attendre le 9 juin 1866 pour que la viande publique de cheval soit autorisée à Paris.
Certes dès 1786 il entrait furtivement dans la capitale de grandes quantités de viande de cheval et d'âne vendues  sous le nom de boeuf ( le scandale récent des lasagnes au cheval n'est donc pas si neuf) mais comme il s'agissait de contrebande les qualités sanitaires laissaient à désirer. Le Danemark fut le premier pays d'Europe en 1807 à favoriser la vente de cette viande.
En France les réticences étaient considérables, et c'est en vain que Masséna en 1809 organisa un grand banquet du cheval en hommage aux soldats qui, contrairement aux Gaulois préféraient manger leur monture que mourir de faim.
Pourquoi ne pas manger de cheval ( ni de chien d'ailleurs) ? C'est selon Salomon Reinach un très ancien tabou : on ne mange pas son totem ! La raison a été oubliée mais pas l'interdit.
Heureusement pour moi mon totem n'est pas l'éclair au café de chez Grolleau* à Thouars !
* Place du chevalier de la barre à "La Barre du Chevalier".


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire