Les archives de ce blog sont à voir sur "Sapristi Balthazar over-blog.com"

lundi 30 mars 2020

Petite histoire vraie

J'avais laissé une bouteille de vin pour les vaillants éboueurs qu'on ne croise jamais. J'avais laissé sur le col un petit mot pour remercier leur humilité et leur rôle indispensable. Mais il a plu toute la nuit et l'encre s'est dissoute. Ils se sont demandé ce qu'était ce poison et ont laissé la bouteille intacte. Je les comprends et j'ai récupéré l'oeuvre et le flacon !
Voilà c'est tout.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire