Les archives de ce blog sont à voir sur "Sapristi Balthazar over-blog.com"

mercredi 12 octobre 2016

Texte tordu

Je n'étais déjà plus un béjaune ,et encore moins un aliboron, ni un belître , et j'avais un peu lu déjà. L'avion était une sorte de tube dans lequel on s'introduisait pour aller voir ailleurs et s'acagnarder au long des îles, enduits de dictame . On y mangeait des brouets mucilagineux pour passer le temps au-dessus des nuages éburnéens et tomenteux, parfois même lanugineux, festonés de nacarat.
Ici point de béatilles ! Hélas !
On rêvassait dans la tépidité d'une langueur qui incitait aux évagations en se disant qu'on frôlait le pandemonium cruel. D'ailleurs, dans cet avion, les femmes étaient plutôt belles et , dés lors, de peccamineuses pensées naissaient aisément. Elles invitaient sans le savoir aux baisers colombins.
J'aurais bien repris du vin mais sa saveur émétique était la meilleure garantie de sobriété. Avec lui aucune tentation anacreontique.
Humoreux, j'imaginais un ravissant eglogue pour séduire ma voisine, mais en vain, ma prose était pleine de solécismes et de gongorismes.
J'abandonnais et versai dans une morne acédia.
Puis je tentais de lui évoquer l'étonnant caractère apodictique de l'existence de dieu.
Elle soupira et d'un air stupide sourit à son roquentin de mari
Il n'y avait rien à faire et d'ailleurs d'une façon assez vulgaire sur son épaule, elle remonta sa bretelle .

béjaune : jeunot
aliboron: homme ignorant
béître : homme de rien
acagnarder : être paresseux
dictame : beaume qui adoucit
mucilagineux : visqueux.
Éburnéens : qui a la couleur de l'ivoire
Tomenteux : qui ressemble au coton
lanugineux : semblable à la laine
Nacarat : rouge clair
béatilles : viandes délicates.
Tépidité : ce qui est tiède
Evagations : disposition de l'esprit à se détacher
Pandemonium : lieu de rassemblement des démons
peccamineuses : qui a trait au péché
baisers colombins : avec la langue
émétique : qui fait vomir
anacreontique : léger, voluptueux
Humoreux : qui se laisse guider par son humeur
eglogue : recueil de poème pastoral
solécismes : fautes de synthaxe.
Gongorismes : affectations précieuses
acédia : mélancolie
apodictique : qui ne peut être nié.
Roquentin : vieillard ridicule qui veut faire le jeune homme.





2 commentaires:

  1. Commentaire tordu:

    Ce colligé de mots, cohobé en quelques lignes, est-il dû à un éréthisme suite à des rubéfiants, ou à une consommation de solanées turgides?
    Vite des juleps pour éviter ces seychal-mills !


    cohobé : distillé, concentré
    colligé : collecté et assemblé, réunis en un recueil
    éréthisme : état d’extrême irritation, excitation
    juleps : potions calmantes
    rubéfiant : médicament irritant
    seychal-mills : dénomination obscure
    solanées : plantes dont certaines espèces ont des propriétés de stupéfiant
    turgides : gonflées d’humeurs


    PS : Merci Huysmans.

    RépondreSupprimer
  2. gongorismatique

    ah oui!

    RépondreSupprimer