Les archives de ce blog sont à voir sur "Sapristi Balthazar over-blog.com"

lundi 15 février 2016

Encore raté


Alors lui... A sa naissance sa mère est morte d'hémorragie. De chagrin son père s'est noyé. A l'orphelinat, parce qu'il sentait mauvais des pieds, il n'eut pas d'amis. Comment embrasser une fille ? Il s'est toujours posé cette cruelle question sans trouver de solution. Alors on l'embaucha sur une base aérienne. Et ses muscles levaient 200 kg de mort concentrée. Et parfois aussi des réceptacles de gaz, ou de napalm. Le soir il dormait seul et ses rêves étaient banals. Il est mort renversé par une voiture qui a filé. On n'a jamais su qui conduisait. 
Et... sur sa tombe le graveur a fait une faute d'orthographe à son nom.




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire