Les archives de ce blog sont à voir sur "Sapristi Balthazar over-blog.com"

jeudi 8 janvier 2015

Tout change depuis le 7 janvier 2015

Appel à rassemblement ce vendredi 9 janvier 2015 à 17h30, place Lavault à Thouars.

A l’initiative des démocrates de tout poil et toute plume. En solidarité aux victimes du 7 janvier et pour la défense de la liberté d'expression.  

Voici ce qu'on pourrait entendre ce soir :



Nous sommes bêtes et méchants.
Oui ! Bêtes et méchants.

Sinon, nous ne serions pas ici.
Nous croyons en trois idées simples,  et nous sommes prêts à les défendre :
_ la liberté d'expression.
_ La laïcité.
_ La démocratie.

Ce n'est pas grand chose, mais c'est considérable.
Ce n'est pas grand chose mais pour cela on risque désormais sa vie... Et pour cela ils sont morts :

- Frédéric Boisseau, agent d’entretien

Deux policiers :
  • Franck Brinsolaro, brigadier au service protection
  • - Ahmed Merabet, policier du 11e arrondissement

Et :

- Elsa Cayat, psychanalyste et chroniqueuse

- Bernard Maris, économiste

- Mustapha Ourad, correcteur

- Michel Renaud, fondateur du festival Rendez-vous du carnet de Voyage

Et les caricaturistes :



- Cabu

- Charb

- Philippe Honoré

- Tignous


- Wolinski


Notre présence ici, notre colère, notre dégoût démontrent que les agresseurs ont perdu.

Notre présence rend active et vivante l'impertinence, l'irrespect, l'insolence.
Ils sont morts en combattant.
Et nous sommes là pour résister, pour faire en sorte qu'ils ne soient pas morts sans raison.

Résister, ici, à Thouars ! Ce mot doit avoir une résonance singulière. Résister c'est combattre le fascisme sous ses formes les plus perfides qu'elles soient politiques ou religieuses.

C'est ici même sur la place Lavault, à Thouars, que des gosses le 28 mars 1941 sont venus décrocher, une nuit, le drapeau nazi. Ce n'était rien qu'un geste absurde et fou. Mais il reste aujourd'hui encore dans nos mémoires, si beau, si noble.
Les victimes de « Charlie Hebdo » aussi sont au même titre absurdes, nobles et belles.
Et ce soir nous sommes là pour les saluer, pour saluer les morts. Avec colère et chagrin, mais sans se résigner.
Sans se résigner, et sans avoir peur !

Imaginez que ce soir, au lieu d'être tous ici réunis, nous soyons dans nos lits. Alors ils auraient gagné ceux qui ont tué.
Imaginez que ce soir, au lieu d'être tous ici réunis, nous cherchions à nous venger . Alors ils auraient gagné ceux qui ont tué.
Nous n'avons pas peur et notre colère n'est pas la leur.
Contrairement à ceux qui ont tué , nous sommes libres !
Et nous le clamons !

Si vous le souhaitez venez avec une affichette, ou tout autre expression de votre choix, un dessin, un lampion, une bouteille, ou bien rien d'autre que votre corps (et avec votre voisin-e) ce qui sera déjà très significatif.



On peut venir avec ça 

ou ça

ou ça

ou ça

ou ça
ou ça

ou ça



ou ça
ou encore mieux (mais n'oubliez pas le tire-bouchon) : 



3 commentaires:

  1. Merci d'avoir mis le nom de l'agent d'entretien au premier rang...ce n'est pas que les 'grands' qui tombent en combat.

    RépondreSupprimer
  2. Ouais, et puis emmenons des crayons, et du papier, du scotch, on fera des dessins, on écrira, on en mettra partout, ce sera bien. Parce qu'on a tous quelque chose à dire, et on va le dire.

    RépondreSupprimer
  3. Nathalie Morillon9 janvier 2015 à 13:19

    Nous sommes tous Charlie.

    RépondreSupprimer