Les archives de ce blog sont à voir sur "Sapristi Balthazar over-blog.com"

lundi 26 septembre 2016

Un marin en cavale

Les hommes se taisaient
Un silence épais
Capiteux parfum de la mort
Le regard perdu près des grands docks nus
Les rêves et les cités d'or
 




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire