Les archives de ce blog sont à voir sur "Sapristi Balthazar over-blog.com"

lundi 24 avril 2017

Pas facile d'être un dieu



C'est bizarre ce sentiment de vacuité intime qui s'impose dès qu'on rentre sous la coupe de "la Faculté" et de ses blouses blanches. On n'y comprend pas grand chose alors qu'on est au centre des attentions. Je me demande soudain si ce n'est pas l'existence de dieu ainsi résumée ?


Serre

1 commentaire:

  1. BON COURAGE ! mon BALTHAZAR préféré je t'envoie une perfusion de bisous pour t'aider à oublier ce que la vie t'impose...je t'embrasse affectueusement, Madeleine d'Echirée...

    RépondreSupprimer