Les archives de ce blog sont à voir sur "Sapristi Balthazar over-blog.com"

mercredi 26 avril 2017

Les dieux poussent le bouchon un peu loin

Les dieux maladroits sont touchants mais agaçants.
Il est difficile d'être un dieu.
Le dieu qui oublie tout est sympa mais on ne peut pas compter sur lui.
Quant à "la vacuité féconde" (Me Eckhart) si précieuse, elle ne sait rien des hommes.
Quelle histoire !


1 + 1 = dieux

1 commentaire: