Les archives de ce blog sont à voir sur "Sapristi Balthazar over-blog.com"

dimanche 4 décembre 2016

Qui pourrait sincèrement lui en vouloir ?

On l'aimait bien. Il était drôle, joyeux compagnon, toujours disposé à la fête, bon banjoïste, excellent danseur, il connaissait mille et une histoires drôles. Comme celle du nain si petit, si petit, si petit ... que ses pieds sentaient la Brillantine.

Mais plus le temps passait, moins on comprenait l'humour et les frasques de Robert Opoil. Sa compagne la jolie Sophie confia à ses amis : " je crois qu'il a une araignée au plafond".

Elle avait raison.

Et un jour l'araignée sortit pour habiter l'étage au-dessus bien mieux ensoleillé.

Voilà c'est tout.

Dessin de Travis Louie.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire