Les archives de ce blog sont à voir sur "Sapristi Balthazar over-blog.com"

lundi 28 novembre 2016

Blaise l'anar

On ne lit plus guère Blaise Cendrars aujourd'hui, et c'est bien dommage, la preuve dans "Bourlinguer" :
... Le prolétaire qui se saoule le samedi soir "après le turbin" ou l'ouvrier agricole le dimanche matin, jours de paie, ce n'est pas tant pour oublier sa misère que pour protester contre le patron qui l'écrase, le politicien qui l'exploite, le militaire qui le fait baver, l'ordre établi, la loi, la police, l'Etat qu'il emmerde, ce régime d'usines, de bagnes, de prisons qu'il faut foutre par terre, comme ça ! ...


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire