Les archives de ce blog sont à voir sur "Sapristi Balthazar over-blog.com"

mardi 9 août 2016

Sur le "dur"



J'ai sauté dans le wagon de marchandise quand le train a ralenti dans la courbe. A bord un grand noir ma tendu la main. Nous étions tous deux à bord. On a roulé longtemps. Il chantait bien. En pleine campagne le train a stoppé. Les vigiles sont venus. Ils ont pendu mon compagnon et m'ont rossé. Plus tard j'ai pris d'autres coups dans une manifestation, heureusement j'avais un manche de pioche et j'ai pu m'en servir un peu contre les flics. Je suis resté six mois en taule, j'ai appris à gratter un peu de banjo.

J'ai repris le "dur". J'ai croisé Woody qui chantait dans les usines en grève et avait posé une étiquette sur sa guitare " cette machine tue les fascistes". C'est fou ce qu'il m'a ému ce type.

J'ai ramassé des oranges, des poubelles, des fraises, des melons, des pastèques, j'ai distribué des journaux qui parlaient de la crise et de Ford, des prospectus pour des bars interlopes, des baffes aussi.

J'ai traversé bien des tempêtes de poussière.

J'ai pris cher en gros.

J'ai eu ma part.





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire