Les archives de ce blog sont à voir sur "Sapristi Balthazar over-blog.com"

lundi 28 mars 2016

L'art dans la rue sans le savoir

A Thouars, certes il y a l'art officiel, celui qu'on peut voir par exemple dans la chapelle Jeanne d'Arc. Dans la "NR" il y a peu :
"Depuis 2012,(un artiste) occupe une carrière de tuffeau à Dampierre-sur-Loire. (...) pendant 63 jours, une trentaine d'artistes seront présents à Dampierre (...)  une caméra va envoyer un flux vidéo 24 h sur 24 à la chapelle Jeanne d'Arc de Thouars où (...) une imprimante livrera toutes les une minute trente une image extraite de la vidéo , soit 45.360 impressions à la fin de l'exposition. Les visiteurs pourront s'approprier ces visuels et les relier
Bon...
Il y a quand même plus simple, plus humble et hélas moins salué, la preuve  :




N'est-ce pas émouvant de voir cette exposition libre dans les rue de la ville où les panneaux inutiles n'ont pas été retirés, mais emballés afin de proclamer à celui qui veut bien être attentif que l'interdit doit être masqué ? Qu'il est, comme le proclamaient joliment les anarchistes de 1968 " interdit d'interdire". Mine de rien cette exposition qui ne bénéficie d'aucun soutien des instances censées alimenter l'art dans la ville, cette exposition est d'une grande force. Elle est même subversive, voilà pourquoi, sans doute, elle est ignorée des structures patentées. ne bénéficie pas de petits fours au vernissage et pas de discours abscons. C'est de l'art libre !

1 commentaire:

  1. Art libre peut-être, mais tout de même tributaire du sac en plastique, et de l'adhésif orange.

    RépondreSupprimer