Les archives de ce blog sont à voir sur "Sapristi Balthazar over-blog.com"

mercredi 4 novembre 2015

Sur la rocade de Parthenay... un mystère


Je m'interroge... Voilà un graffeur qui a pris beaucoup de temps et dépensé une belle quantité de peinture pour écrire cela... Un abyssal manque d'inspiration l'a conduit à cette proclamation : "couille molle". Je l'imagine venant au milieu de la nuit avec son équipement et se trouvant soudain désarmé face au mur vide. Le vertige de la paroi muette l'a fait chuter
. "Qu'est-ce que je vais écrire ?" s'est-il demandé... et creusant en vain sa cervelle creuse il s'est dit : "Bof... Couille molle..."
Il aurait pu envoyer un message poétique ou subversif ... Il a préféré "couille molle"... C'est bien exécuté, mais c'est mou !


1 commentaire:

  1. à chaque fois que j'y passe , je pense que c'est une référence à "La Guerre des Boutons"

    RépondreSupprimer