Les archives de ce blog sont à voir sur "Sapristi Balthazar over-blog.com"

mercredi 20 mai 2015

Croqué par Rembrandt


Le Festin de Balthazar est un tableau de Rembrandt inspiré par le récit biblique du Livre de Daniel. On y voit Balthazar déchiffrant une inscription mystérieuse sur le mur. Il est vrai que, par modestie, je ne me suis jamais vanté auprès de vous, lectrice et lecteurs inconnu(e)s de cette oeuvre. Bon il est temps de le dire en toute humilité, oui, c'est vrai j'ai inspiré Rembrandt et un obscur auteur de l'ancien testament. Je n'en tire pas une vanité extrême.
Voilà la vérité. J'étais avec des potes et des copines, c'était un vendredi midi ordinaire. On avait mangé des pieds de porcs panés de chez Rousseau ( les meilleurs sur la place), puis un poulet à la moutarde venu tout droit du poulailler d'Apache, un délice sublimement cuisiné par Enclume avec des patates nouvelles de Dédé. Derrière ça une petite salade maison à base de roquette, un plateau de fromage fin et odoriférant, un Paris-Brest de chez Grolleau, un café, une gnôle de Gabilly,  puis une étourdissante poire de Laurent Cazottes, et avant tout cela quelques nombreux flacons de Nicolas Reau, blancs d'une finesse de jeune fille et rouges majestueux. L'ambiance était au beau fixe et guillerette quand soudain derrière moi apparut cette inscription.  
C'était un tours de magie de notre pote Mehdi https://www.facebook.com/mehdimagicien.
Tout le monde depuis se demande ce que cela veut dire ; la légende raconte que le jeune Daniel, Hébreu en exil, sut traduire ce message de trois mots : " Mané, Thécel, Pharez," c'est-à-dire "compté, pesé, divisé". Cela signifiait que les jours de Balthazar étaient comptés, son âme pesée et trouvée légère, et que son royaume serait divisé.
Mais ça c'est pour la galerie. En vrai cela veut dire : "Balthazar tu paies ta tournée ce soir au café des arts". Ce qui fut fait !


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire