Les archives de ce blog sont à voir sur "Sapristi Balthazar over-blog.com"

mercredi 11 février 2015

Massacre 8




Musique d'ambiance maçonnique ici : https://www.youtube.com/watch?v=A1sMEZBR-yU

8

Résumé : Ou encore “Bobo”, comme titre, mais ça fait con comme titre.




Interruption d'image : le dialogue qui vient de s'amorcer et qui semble banal - bien qu'un peu biaisé par un je ne sais quoi de sulfureux - est codé.

Ah oui chère lectrice inconnue et cher lecteur pas mieux connu tu n'as rien vu venir. Normal ! Tu es ce qu'on appelle un profane. Explication : « enfant de la veuve » cela signifie en langage franc-maçon : « je suis franc maçon ». Certes c'est plus simple de dire « je suis franc-maçon » au lieu de « je suis enfant de la veuve », mais les frères ne font jamais dans le limpide. Le profane issu d'une famille ordinaire n'y comprend couic. Albert Ichon avance masqué. Balthazar qui a été initié jadis, et qui a quitté les loges parce qu'on y buvait trop (comme quoi rien n'est simple dans la vie), a parfaitement saisi l'appel du pied.

Mais il va ruer. D'abord parce que le franc-maçon est un homme libre et qu'il existe dans ce domaine, comme dans la quincaillerie, mille et une façons de marier le bon boulon avec le bon écrou. Ensuite si l'omerta est de rigueur elle n'impose pas de saisir aveuglément la main tendu en avançant d'un bon pied.

Donc voilà Albert Ichon qui approche en glissant du pied droit. Balthazar esquive :

_ Je ne suis plus entre les colonnes. Traduction : je ne suis plus franc-maçon.

_ Je sais. Traduction : il sait. On est sous le maillet . Traduction : on peut parler entre nous. Je suis plus vieux que vous Traduction : j'ai grade maçonnique plus haut.

_ Je vous le répète je ne suis plus entre les colonnes.

_Au nom de la fraternité je vous donne une info, murmura Albert Ichon. Je vais me présenter aux législatives et je gagnerai. Nous allons changer cette circonscription. Nous serons une tête de pont pour une France future. Une France sans Arabe, sans Juif, sans Niakoué. ( les majuscules sont de l'auteur, pas d'Albert)

_ Et une France sans franc-maçon ? Ironisa le journaliste. Sachez que nous sommes ennemis à partir de cet instant ! Je vais tout mettre en œuvre pour vous conduire aux frontières du Thouarsais avec du goudron et des plumes, beugla Balthazar.

Certes du goudron et des plumes, voilà une image un peu niaise, mais vous-même, quand vous êtes en colère ne dites-vous pas des bêtises ? Par exemple pour le dernier livre de Balthazar plein de belles histoires et de beaux dessins, n'avez-vous pas dit : « mince : 13,90 € ! Il se mouche dans la soie le Balthazar ! » Mais sachez, chère lectrice inconnue et cher lecteur jamais vu, que c'est l'éditeur et le revendeur qui s'en mettent plein les poches et que l'auteur ne gagne que 0,70 € par livre vendu. Et il en faut en vendre des bouquins pour payer une tournée de Duhomard au café des arts ! ( Duhomard c'est l'apéro de Thouars en vente partout en ville). Revenons à nos moutons enragés.

Albert Ichon eut un petit rire cruel et raccrocha.

Voilà une manière douloureuse d'entrer dans le vif de cet histoire.



A SUIVRE.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire