Les archives de ce blog sont à voir sur "Sapristi Balthazar over-blog.com"

mardi 10 février 2015

Massacre 7




7

Résumé : Sinon comme titre j'avais pensé à « Aïe » ou encore “Ouille”.







Albert Ichon, commerçant, était né le 1er janvier 1958 à Aubusson où il avait passé sa jeunesse. Père parachutiste de carrière, Cochinchine, Algérie, mort en opération. Mère militante chez les traditionalistes de Mgr Lefebvre et fidèle de Poujade. Orphelin à l'âge de 8 ans. Élevé par les frères jésuites . Militant d'extrême droite.

Suivaient quelques articles de presse de « La Montagne » le quotidien auvergnat. On y voyait Albert sous la bannière des fachos lors de manifestations anti-manouches, anti-arabes, anti-juives, anti SDF. En raison d'un discours incitant à la haine raciale il avait bénéficié d'une prescription... Le juge d'instruction n'avait pas été pressé d'instruire !

Pour faire simple cet Albert là était : une fripouille, un gougnafier, un goujat, un malpropre, un saligaud, un salop, un salopard, une salope , une charogne, une ordure, une ordure, un rat, un dégueulasse, un saligaud, un fumier, un abject ,une bête, une canaille , une charogne , un goujat, un sagouin, une saleté, un vaurien, une crapule, un faquin, un paltoquet, ... Pour faire simple.

Alors sonna le téléphone. (oui, j'aurais pu écrire « alors le téléphone sonna » mais c'est moins littéraire quand même, il faut bien avouer)

_ Allô ? ( on n'a pas encore inventé mieux pour répondre au téléphone)

_ Ici monsieur Ichon. Monsieur Forcalquier ?

_ Si fait !

_ Nous ne sommes pas du même bord, je le sais, mais cela n'empêche pas la fraternité ?

_ Heuuuuuuu ???

_ Ne suis-je pas enfant de la veuve ? Comme vous si je ne me trompe ?

Hou là ! On aborde des rives singulière ici. Il faut ici une interruption d'image et quelques explications de haut vol.



A SUIVRE

1 commentaire:

  1. Si j'ai bien compris, cet Albert là était une double ordure.

    RépondreSupprimer